Que dis-tu de toi même ?

 

Réalisation de soi, confiance en soi ou encore, vivre de « l’intérieur vers l’extérieur », que vous évoquent ces expressions ?

Loin d’être des sujets philosophiques ou spirituels, comprendre l’enjeu que véhiculent ces expressions nous rend capable de répondre sereinement à la question que la vie nous posera, un jour où l’autre, à travers certaines circonstances : Pour qui te prends-tu? En fait, cette question en sous-tend une deuxième, d’une importance capitale : Que dis-tu de toi même?

Lorsque l’on est perdu, et que l’on souhaite retrouver son chemin, il est indispensable de savoir, d’abord, où l’on se trouve (notre point de départ). De la même façon, pour trouver votre chemin dans la vie, vous avez besoin de savoir où vous en êtes aujourd’hui (votre point de départ). C’est la raison pour laquelle votre réponse aux questions « pour qui te prends-tu » ou « que dis-tu de toi même » déterminera votre trajectoire dans la vie, c’est à dire ce que vous serez capable d’obtenir ou pas de la vie.

Bien que vous ne soyez pas ce que vous pensez, vous finirez par devenir ce que vous pensez. Alors, prendre conscience des pensées ou croyances qui vous pilotent devient primordial. Les pensées que vous avez sur vous-même peuvent vous faire réussir, comme elles peuvent vous faire échouer, car nul ne peut vivre au dessus de ses pensées.

Si vous comprenez cela, vous comprenez donc que personne d’autre que vous, n’est responsable de vos « échecs ». Vos pensées profondes ont une puissance créatrice, et lorsque vos paroles sont alignées sur elles, vous en verrez bientôt les fruits, qu’ils vous soient favorables ou non.

Mais encore faut-il que vous soyez conscients des croyances qui vous pilotent. Bien souvent nous ne sommes pas conscients des croyances, parfois limitantes, qui nous ont été inculquées tout au long de nos expériences de vie. Ne vous est-il jamais arrivé de faire le contraire de ce que vous désiriez vraiment, comme si une force intérieure vous poussait à faire le contraire de ce que vous vouliez? Ne vous est-il jamais arrivé de vous traiter de certains noms d’oiseaux, que vous n’oseriez même pas prêter à votre pire ennemi? 

Pourtant, vous devriez être votre premier fan et, non votre premier détracteur ! C’est pourquoi, il y va de votre épanouissement de vous remplir de pensées aimables, honorables, dignes sur vous-même, mais également sur les autres, en un mot, apprendre à vous apprécier et, à apprécier les autres.

Cela vous semble difficile de vous remplir de pensées aimables ou dignes sur vous mêmes? Voici un exercice que je vous propose.

Mettez-vous au calme, faites silence à l’intérieur de vous. Pensez à une personne que vous admirez ou appréciez particulièrement (ça peut être un ami, un membre de votre famille, ou autre), puis visualisez-la. Ensuite écrivez la liste des qualités que vous appréciez chez cette personne. Enfin, commencez à vous imaginer vous-même en train de manifester ces mêmes qualités, jusqu’à ressentir du plaisir ou de la satisfaction. Faites cet exercice aussi souvent que possible. 

Rappelez-vous toujours que vous êtes maître de ce que vous pensez, et donc que vous avez le pouvoir de décider de ce qui doit remplir ou non vos pensées. Vous ne pouvez, certes, pas empêcher les oiseaux de voler au dessus de vos têtes, mais vous pouvez les empêcher d’y faire leur nid…De même, vous ne pouvez pas empêcher les pensées négatives d’assaillir votre esprit, mais vous pouvez les empêcher d’y faire leur demeure. 

Lorsque vous comprenez le pouvoir créatif de la pensée, vous réalisez alors l’importance de veiller sur vos pensées plus que sur toute autre chose. Apprendre à se connaître et à s’aimer n’est alors plus une option, mais le moyen par excellence de vivre une saine confiance en soi afin de se réaliser dans la vie.

Cela vaut bien la peine de prendre 5 minutes, pour dire du bien à vous même. 

Alors, que dis-tu de toi même ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :