Ayez une bonne perspective de ce que vous vivez !

Ayez une bonne perspective de ce que vous vivez !

Le Dr Luskin, psychologue et directeur des projets sur le Pardon à l’Université de Stanford, définit le pardon comme une compétence que l’on peut développer. Cela signifie donc que l’on peut apprendre à pratiquer le pardon, même si cela ne nous est pas naturel. Si vous souhaitez (re)découvrir les bienfaits que vous apportera cette compétence (la pratique du pardon), nous vous invitons à relire le premier article de la série. Pour aider les personnes qui souhaitent développer cette compétence dans leur vie,  nous avons entrepris d’explorer les 9 étapes préconisées par le Dr Luskin pour apprendre à pardonner.

Nous abordons dans cet article la 4è étape* de cette méthode : ayez une bonne perspective de ce que vous vivez.

Lorsque nous avons subi un tort, nous ressentons une émotion négative, désagréable, qui bien souvent peut générer une souffrance. Et lorsque nous repensons à la situation qui nous a causé du tort, nous créons dans notre esprit une image de la situation qui risque de contribuer à maintenir, voire à envenimer, cet état de souffrance. Le problème est que, ce faisant, nous amenons, en plus, de la confusion dans notre esprit. Il arrive très souvent alors que l’on associe directement notre souffrance à l’acte, voire à la personne, qui nous a causé du tort.

Or, il est important pour arriver à pardonner, de comprendre que la véritable origine de la souffrance que nous endurons aujourd’hui n’est pas lié à l’acte, ou à ce dont nous avons été victime. Elle est en réalité principalement liée à nos sentiments (le senti-ment), au souvenir que nous avons conçu et entretenu dans nos pensées. C’est la raison pour laquelle, dans le processus du pardon, le Dr Luskin préconise de prendre du recul par rapport à notre souffrance, afin d’avoir la bonne perspective sur ce que nous vivons. Cela nous aidera à guérir plus facilement de nos blessures émotionnelles en laissant l’acte là où il doit être, c’est-à-dire dans le passé. En plus, cela rendra alors le pardon moins difficile…

 

Vous avez aimé cet article et souhaitez recevoir nos prochaines publications ? Inscrivez-vous ici

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :