Arrête de me juger !

J’ai assisté, il y a quelques jours, à une dispute virulente entre une mère et son fils. Je n’ai pas pu faire autrement que d’intervenir pour tenter de tempérer leurs propos, tant l’émotion des deux était à son comble.

Dans cette ambiance électrique, au milieu de cris et de pleurs, une phrase a retenti d’une manière particulière : « Tu es constamment en train de me juger ». L’atmosphère était tellement électrique que j’ai craint qu’ils n’en viennent aux mains. Les émotions ressenties étaient tellement fortes qu’à l’instant où j’écris cet article, et revis la scène, mon corps en tremble encore.

Que s’est-il passé ? Comment une telle situation a-t-elle pu se produire au sein d’une famille où règnent habituellement l’entente et l’amour ?  La raison ?

Le jugement

Avez-vous remarqué qu’aujourd’hui le jugement est partout ? On juge de tout et tout le monde. On se juge soi-même, on juge les autres à cause de la couleur de leur peau, de leurs convictions, de leur coiffure, de leur couleur de cheveux, parfois même de leur façon de s’exprimer, etc…

Saviez-vous que lorsque vous jugez négativement quelqu’un, ou vous-même, vous ne faites qu’exprimer votre propre frustration ? A travers le fait de juger, vous exprimez la frustration de ne pas pouvoir réaliser un désir enfoui au fond de vous. Plutôt que de vous aider à résoudre ou à gérer cette frustration, le jugement négatif vous pousse à vous renfermer sur vous-même.

Or, avez-vous déjà pensé au fait que si vous aviez jugé négativement les mathématiques, avant même d’avoir accepté de les étudier, vous ne seriez peut-être pas l’ingénieur que vous êtes aujourd’hui ? Faire preuve d’ouverture est la première étape vers un changement positif, l’enrichissement.

Le jugement négatif altère notre objectivité, et pervertit notre perception de la situation. Dès lors, lorsque nous ouvrons la bouche (verbalement ou en pensée), nous ne faisons qu’exprimer la confusion qui a pris place dans notre monde intérieur. Or, notre vision du monde est incomplète car « chacun voit le monde à sa manière, à travers la lunette unique que lui fournit son vécu« . C’est l’expérience qu’a vécue la famille dont je parlais au début de cet article.

 Comment je le sais ?

Je les ai écoutés et ai constaté que chacun se cantonnait à exprimer la situation à travers son propre vécu. Aucun d’eux n’a cherché à comprendre la situation selon le vécu de l’autre. C’est cette attitude, bien naturelle, qui est souvent la cause des conflits. C’est une attitude dévastatrice pour des relations saines et efficaces !

Si nous voulons bâtir des relations interpersonnelles solides et efficaces, aussi bien dans notre sphère professionnelle que privée, nous devons décider de véritablement comprendre l’autre. Cela exige de s’engager à écouter l’autre, et à se mettre à sa place pour vivre la situation de son point de vue.

Si vous mettez en pratique cette façon de faire, vous découvrirez bientôt la puissance de ce principe…

 

Dans notre prochaine newsletter, découvrez un autre principe puissant pour une vie épanouie : le pardon, une puissance qui libère

Je vous souhaite un très bel été !

 

Vous avez aimé cet article, abonnez-vous à notre newsletter ici

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :